Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Choisir son materiel d’escalade : le système d’assurage

Choisir son materiel d’escalade : le système d’assurage

Il existe plusieurs familles de systèmes d’assurages, présentées dans la partie « sécurité » de l’ABC. L’objectif n’est donc pas là de les présenter à nouveaux mais de définir les caractéristiques de chacun afin de mieux choisir votre modèle de prédilection.

 

Les freins

 

Dans cette famille nous retrouvons les « 8 » et les « plaquettes », « tubes », « paniers », différents termes pour désigner les freins les plus fréquemment utilisés (les plaquettes ne sont pas pourvues d’un câble reliant le frein au baudrier).
Les « 8 » sont pour la plupart similaires, certains offrant un caoutchouc au sommet pour le tenir sans se brûler après un rappel un peu rapide, d’autres ayant un gros œillet plus carré. Ces systèmes sont plutôt utilisés par les collectivités en raison de leur faible prix, mais ils sont moins confortables d’utilisation que les autres freins (beaucoup de frottements lorsque l’on donne du mou ou ravale la corde). Le « 9 » et le « pyrhana » (plus pensés pour le canyon) sont toutefois des évolutions offrant des blocages et des freinages variables.


Nous nous concentrerons donc sur les autres systèmes de freins de type « tube ».

 

Les caractéristiques à connaître

 

Le nombre de gorges

 

Ces systèmes sont pourvus la plupart du temps de deux orifices, vous permettant de grimper avec une corde « à simple » ou « à double » (une ou deux cordes).

 

L’anneau de fixation au relais


friein3 copie


En grande voie, cet anneau sert à suspendre le système d’assurage au relais afin d’assurer un second (ou deux) : vous accrochez le système par cet anneau au relais, puis passez la corde dedans comme vous le faites d’habitude (il faut donc deux mousquetons), en laissant pendre le mousqueton que vous attachez en temps normal à votre pontet. Si le grimpeur tombe, sa corde pince alors la corde de vie et se bloque automatiquement.
Technique à étudier avec un grimpeur expérimenté et sur le terrain, une erreur pouvant s’avérer catastrophique !

 

L’anneau de débrayage


IMGA0179


Lorsque vous assurez un second du relais, si celui-ci est suspendu à la corde, l’assureur est bloqué et il est impossible de donner du mou sans cet anneau : Vous devez soit y passer un mousqueton fin, soit une fine cordelette pour le faire pivoter en tirant vers le haut et libérer de la corde.


La dimension des gorges

 

Plus la gorge est longue et large, plus la corde filera sans frottements.
Si vous grimpez en salle, avec de grosses cordes, privilégiez plutôt des gorges larges.
Si vous utilisez des cordes à double très fines, choisissez plutôt des gorges plus serrées.

 

le poids

 

Le poids varie de 50 à 90 grammes, vous sentirez la différence même si vous devriez être capable de porter le plus lourd.

 

Les autobloquants

 

Le grigri 2 (petzl)

 

802140008e_1 Diamètres de cordes : 8.9-11mm
Poids : 185g
Tarif : 66.90€
Vidéo officielle  

Système autobloquant de loin le plus vendu, il est léger, maniable, et fiable si on s’en sert correctement ! Effectivement, les accidents sont malheureusement nombreux, entre ceux qui installent la corde dans le mauvais sens (la corde file alors sans être bloquée par la came mobile (partie de l’assureur épousant la corde et venant la pincer lors d’une chute) prévue à cet effet), et ceux qui continuent à maintenir cette came au moment de la chute, empêchant celle-ci de venir bloquer la corde… Donc pour donner du mou en tête, pincez le système entre le pouce et l’index et gardez une main sur la corde de vie comme indiqué dans la notice !


 

Le eddy assureur (edelrid)

 

5658132-a Diamètres de cordes : 9-11.4mm
Poids : 350g
Tarif : 97.90€
Vidéo d’utilisation  

Système similaire au grigri, il offre plus de sécurité en bloquant automatiquement la came si vous tirez trop sur la poignée au point de libérer totalement la corde. Par contre il est beaucoup plus gros et pèse quasiment deux fois le poids du grigri (350g).


 

Le cinch (trango)

 

 824500001 Diamètres de cordes : 9.4-11mm
Poids : 182g
Tarif : 65€
Vidéo officielle  

Toujours dans la même famille, le cinch est à l’opposé du eddy assureur : il est encore plus léger que le grigri (182g), et très confortable d’utilisation car la corde coulisse dans sa gorge très (trop ?) librement. Il faut d’ailleurs être vraiment vigilent, car si vous bloquez légèrement la came, ne serait-ce qu’avec le pouce, vous l’empêcherez de pivoter : Lorsque le grimpeur chute, il sera au sol avant que vous n’ayez compris ce qu’il se passe ! Si vous ne maintenez pas le bloqueur au niveau de votre pontet, que vous le laissez pendre, la came aura aussi du mal à bloquer tellement la corde glisse librement dans sa gorge…
A manipuler donc avec grande précaution et après avoir bien étudié la vidéo et la notice…


 

Le smart (mammut)

 

806830046 Diamètres de corde : 8.7-10.5mm
Poids :80g
Tarif :22.30€
Vidéo officielle  

Le smart n’est pas muni de came, l’ensemble de l’assureur pivote lors d’une chute pour freiner très fortement la corde, sans forcément la bloquer ! Il s’agit donc plus d’une assistance au freinage que d’un autobloquant, l’avantage étant qu’il permet de dynamiser en tête tout en sécurisant lorsque l’assureur est un peu « léger » sur l’assurage (même si la corde coulisse parfois, cela reste infime). Une poignée permet de débrayer le système. Sa grande simplicité et son poids réduit en font un outil pédagogique très utile pour les jeunes. Un mousqueton HMS (large) est obligatoire.


 

Le click up (climbing technology)

 

803560083-vert Diamètres de cordes : 8.9-10.5mm
Poids : 175g
Tarif : 54.90€
Vidéo officielle  

Le click up permet de donner du mou facilement sans avoir à empêcher le bloquage de l’assureur, puisqu’il faut un choc significatif pour qu’il se mette en position de bloquage. Le mousqueton circule alors dans une gorge s’apparentant à un labyrinthe avant de bloquer la corde. Un mousqueton large et de section ronde est essentiel à son bon fonctionnement. Le système est plutôt bien pensé puisque si vous vous trompez de sens pour la corde il fera tout de même office de frein (si vous tenez la corde du bas évidemment…).


 

Le smart alpine (Mammut)

 

806830054 Diamètres de cordes : 8.5-9.5mm
Poids : 125g
Tarif : 31.95 €
Vidéo officielle  

Le smart alpine est la version pour corde à double du smart. En plus de proposer un système autobloquant progressif (la corde est dynamisée avant de se bloquer), il permet donc d’assurer un ou deux seconds du relais, et de descendre en rappel. Un mousqueton HMS (large) est obligatoire.


 

L’alpine up (climbing technology)

 

803560031 Diamètres de cordes :
Double : 7.7-9mm/Simple : 8.9-10.5mm
Poids : 160g
Tarif : 74.50 €
Vidéo officielle  

L’alpine up fait tout, mais c’est une usine à gaz pas très intuitive : autobloquant, frein, assurage de seconds, descente en rappel sans besoin d’autobloquant… Il faudra bien lire la notice pour comprendre dans quel sens le mettre selon vos envies ! Pour assurer un second en grande voie, vous devrez passer les cordes avant d’accrocher le système au relais, attention à ne pas le faire tomber ! la descente n’est pas très fluide à cause d’une poigne peu ergonomique et un frottement excessif si vos cordes ne sont pas hyper fines.

 

Les micro et méga jul (edelrid)

 

micro-jul-slate-2013 Diamètres de cordes :
micro : 6.9-8.9mm (double) /mega : 7.8-10.5 mm (simple et double)
Poids :
micro : 30g/ méga : 35g
Tarif : 30€
Vidéo officielle  

Système ultra light, le jul ressemble à un frein classique en plus fin. Mais lors d’une chute, il fait office d’autobloquant en venant pincer la corde, l’empêchant de filer. Ce modèle est très complet puisqu’il peut accueillir deux brins de cordes, et ainsi assurer un second et descendre en rappel (attention à ne pas vous tromper de sens…). Le modèle micro accepte des cordes plus fines mais est réservée aux cordes à double.

Commentaires

  1. Soia

    Le smart alpine est un excellent appareil mais est difficile à trouver en version corde large.
    Le vieux campeur ne le propose qu’en version corde fine.
    Mamuth ne semble pas forcément très impliqué dans l’extension du marché français pour ces deux très bons descendeurs (smart et smart alpine).
    Quel dommage

    Concernant le MegaJul en alpi c’est top car très léger et peu encombrant
    Un usage régulier use les mousquetons prématurément.
    Le puit est en inox.

    • Adrien

      Merci pour ces infos complémentaires !
      J’utilise régulièrement le smart pour encadrer mais je ne savais pas que la version « alpine » proposait deux modèles.

Ajouter un commentaire

Supprimer la réponse

Contact

La Grimpe.com

Pour tout renseignement, propositions ou simplement pour dire bonjour, n'hésitez pas à nous laisser un message.

Retour